Rechercher
  • Frédéric Boucher

Deux oeuvres pour violoncelle et piano à découvrir grâce au CD de Cyrielle Golin et Antoine Mourlas

Mis à jour : mars 4

Ils étaient deux frères qui vécurent à cheval sur le 19ème et le 20ème siècles. L’un, Georg, né en 1866 et mort en 1952 avait étudié le piano, la composition et la direction d’orchestre au Conservatoire de Leipzig, entrepris une carrière de concertiste, dirigé la Sing-Akademie de Berlin et enseigné la composition dans cette même ville. L’autre, Camillo, né en 1872 et mort en 1946 avait lui-aussi étudié le piano, la composition et la direction d’orchestre au Conservatoire de Leipzig puis débuté une brillante carrière de concertiste avant de s’adonner à la composition, écrivant plus de trois cents œuvres. Tous les deux portaient un nom prestigieux : Schumann. Toutefois aucun lien de parenté ne les unissait à leur célèbre homonyme.


Les œuvres présentées dans ce CD intitulé non sans humour Un moment musical chez les Schumann nous permet de découvrir ces deux compositeurs méconnus aujourd’hui autour du seul Schumann qu’a retenu la postérité. Les Pièces dans le style populaire de Robert Schumann, au centre de cet enregistrement, sont suffisamment connues pour qu’il soit utile de les présenter.


Ces trois œuvres mettent en valeur la formation violoncelle-piano en en montrant différentes facettes, toutes reliées au pouvoir expressif de ces deux instruments. Le style des frères Schumann s’inscrit, non dans la mouvance des bouleversements apportés par l’Ecole de Vienne, mais dans la lignée de celui des compositeurs romantiques allemands qui par la forme et l’écriture maintiennent une esthétique que Robert Schumann puis Johannes Brahms avaient développée avec génie.


En écoutant ces deux grandes sonates de Georg et Camillo Schumann, on perçoit à quel point la musique de chambre est consubstantielle à l’histoire de la musique allemande. Professionnels ou amateurs ont toujours ressenti le besoin de se retrouver pour jouer ensemble « Musik machen », faire musique. Jouer ensemble, chanter ensemble, vivre au plus profond de soi-même la polyphonie et la conduite harmonique dans des œuvres à la construction approfondie est une tradition si ancrée dans la vie quotidienne de nos voisins qu’elle a naturellement donné naissance à un très grand nombre d’œuvres dont beaucoup, très bien écrites et d’une richesse réelle, sont injustement oubliées. Ces deux sonates en sont un magnifique exemple et c’est un vrai bonheur de les découvrir ici.


La violoncelliste Cyrielle Golin et le pianiste Antoine Mourlas signent là leur premier enregistrement ensemble. Leurs sensibilités musicales fusionnent à merveille dans ces œuvres romantiques où la sonorité et l’élan rythmique du pianiste s’allient à la fougue et au lyrisme de la violoncelliste si bien que nous ne pouvons qu’espérer de ces deux artistes qu’ils nous fassent découvrir de nouveaux compositeurs et de nouvelles œuvres.


Frédéric Boucher, pour Le Mag d'Holmès, 21 janvier 2020






114 vues

©2019 by Académie Musicale Augusta Holmès. Proudly created with Wix.com